Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Glenn Murcutt

Glenn Murcutt élabore des constructions écologiques en harmonie avec le climat et le paysage, en utilisant des matériaux « simples » (métal, bois, verre, brique) Il appelle ceci le fonctionnalisme écologique.

En 1951, son père lui fait découvrir la maison Farnsworth et lui demande de lui expliquer ce que cette maison a d’extraordinaire. Cette maison va marquer très fortement la carrière de Murcutt. C’ est bien toute une philosophie de vie qu’il perçoit dans cette maison de Mies Van der Rohe En outre, il doit à son père sa connaissance approfondie des hangars agricoles en tôle et bois et de leurs techniques de préfabrication, ainsi que sa perception accrue des relations entre faune, flore, géographie et climat.

En effet, lors de voyage, un certain nombre de visites (Walden Pond, la maison Chareau, les architectures vernaculaires de Grèce,…) et de rencontres (Craig Ellwood, José Cordech,…) lui font prendre conscience de l’inadaptation de son modèle aux variations climatiques et de la pertinence de son idée de transposition d’éléments de constructions en langage architecturale (maison Chareau).

Dès son retour, il réinjecte ses réflexions nouvelles dans son travail, ce qui donne la maison Marie Short. Cette maison préfigure le reste de l’œuvre de Murcutt. En effet, c’est ici que, pour la première fois, il superpose sur son modèle miesien très rigoureux et statique une peau qui permet de réguler les flux d’air, de lumière, de son, et surtout de chaleur qui traversent les façades de manière dynamique. C’est sur cette dualité qui atteint son paroxysme dans la maison Simpson-Lee, livrée en 1994 après six ans de travail, que repose toute son oeuvre.

Depuis le début de sa carrière, et uniquement en Australie, il a construit 500 maisons originales, des musées, des centres culturels, grâce auxquels il a notamment gagné de nombreux prix du Royal Institue of Australian Architects. Son travail a été présenté lors des biennales d’architecture de Paris en 1986 et de Venise en 1991 et 1996. Parallèlement, il donne des lectures dans de nombreuses villes de par le monde (Londres 1985, Mexico 1987, New York 1988 et 1991, Auckland 1988, Bougainsville 1988, Copenhague 1989, Oslo 1989, Trondheim 1989, Helsinki 1989, Milan 1989,…). En 1992, il reçoit la médaille Alvar Aalto et en 2002, le Prix Pritzker pour sa carrière originale et pour son architecture visionnaire. C’est la première fois qu’un architecte australien reçoit ce prix alors qu’ils sont peu connus au niveau international. Glenn Murcutt a inspiré une génération australienne par son architecture hors du commun.

boxhouse04.jpgbox house centreeducatifderiversdale.jpgriversdalemarikaaldertonhouse.jpgmurcuttdone.jpgpritzkerprice.jpgsimpsonleehouse.jpgsimpsonleehouse1.jpg

murcutt4red.jpgmagneyhouse.jpgkangaroovalleyhouse.jpgmagneyhouse2.jpgmagneyhouse82.jpgmarieshorthouse.jpg

Pas de Commentaires à “Glenn Murcutt”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


La superficialité est l'uni... |
EME PEINTRE |
Galerie d'art contemporain ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sculptures laurent guinement
| Theatrum vitae
| la perle ipopette